Coaching étudiantsNon classéOrientation lycéens

Coaching étudiants : des clés pour réussir

Développez votre potentiel. Facile à dire mais comment ?

La notion de potentiel est éminemment subjective puisqu’elle constitue un pari sur des performances à venir

Chaque évaluateur a bien sûr tendance à considérer le potentiel au regard de grilles d’évaluation réinterprétées en fonction de sa propre histoire: C’est l’effet de halo. Dans un monde économique relativement prévisible à moyen terme, la capacité d’analyse et de synthèse, la persévérance, l’esprit de compétition, étaient assez bien corrélés au niveau de diplôme et, surtout en France, au choix des filières les plus valorisées et aux résultats aux concours.

Ainsi dans des entreprises telles que EDF ou Gaz de France, dans les années 1980 à 2000, le processus de recrutement et d’orientation métiers des jeunes cadres était essentiellement fonction de leur diplôme d’origine. Il était même possible à cette époque de connaître son niveau probable en fin de carrière en fonction de son diplôme à l’entrée. Il était généralement admis, d’ailleurs,  qu’avoir fait certaines grandes écoles était un label suffisant pour devenir aussi bien expert technique, que manager de business unit, DRH ou Directeur de communication…

Ce process avait au moins pour mérite d’être égalitaire; Le diplôme est quand même un marqueur non discriminatoire qui garantit une forme d’objectivité pour peu, bien sûr, que l’on considère le système éducatif un minimum égalitaire.

Depuis de nouvelles méthodes basées sur des tests de personnalité ainsi que de nouveaux process d’évaluation du potentiel se sont développés, avec notamment la généralisation d’assessment centers qui s’appuient sur des mises en situation et la confrontation de regards croisés. Ces assessment centers tentent d’évaluer, en général sur une journée,  les niveaux de conceptualisation (vision), d’énergie (action), d’assertivité (leadership) des candidats.

Quelques conseils pour développer son potentiel

1. D’abord considérez que  vous avez toutes les ressources qu’il vous faut pour réussir même si vous n’avez pas  encore complètement appris à les valoriser

et si vous n’en êtes pas encore tout à fait convaincu(e)

2. Cherchez dans votre expérience les occasions dans lesquelles vous avez su mobiliser ces ressources (vision, action, assertivité)

3. Modélisez au besoin une personne dont vous savez qu’elle possède ces ressources et qui vous servira d’exemple

4. Faites comme si vous possédiez ces ressources (comment vous sentez vous?)

5. Trouvez la personne qui saura vous aider à développer vos ressources de façon exigeante mais bienveillante

Développez votre confiance en vous (ou votre humilité suivant le cas Sourire)

1  Capitalisez sur tous vos succès mêmes petits

2  Considérez qu’il n’y a pas d’échecs seulement des feedbacks qui permettent de progresser

3 Osez faire de vos défauts (ou plutôt de votre différence) des atouts…

En cas d’excès de confiance, vous pouvez faire l’inverse. Cela devrait  marcher aussi 😉

Démontrez vos compétences lors des entretiens

Mettez l’accent sur

1  vos compétences collectives

2  votre capacité d’adaptation

3  votre autonomie

4  votre persévérance

5  votre ouverture inter-culturelle

6  votre curiosité

7  votre esprit d’équipe développé au cours de votre formation

En vous appuyant sur des preuves concrètes, au travers d’exemples concrets, des réalisations et des obstacles surmontés dans votre parcours académique, vos expériences professionnelles, associatives…

Dans tous les cas, vous avez plus de cartes dans votre jeu que vous ne le pensez. Sachez juste les jouer ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + 6 =